4 astuces pour passer du chercheur d’emploi au candidat recherché par les entreprises !

chercheur-ou-chercher-2
0

Sais-tu comment les candidats sont recrutés la plupart du temps ? Par réponse à une annonce ? Par cooptation ?

En réalité la majorité des offres d’emploi sont pourvues par approche directe ! Hé oui, les job boards et autres plateformes emploi ne sont utilisées qu’en dernier recours par les recruteurs. C’est la “chasse de tête” qui prime.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partant de ce constat, tu t’es sûrement déjà demandé comment passer de « chercheur d’emploi » à « candidat recherché » ? Si pour certains, notamment des ingénieurs du web sur des technologies très recherchées, se faire chasser au quotidien peut devenir un calvaire, d’autres adoreraient recevoir des propositions d’entretien directement en MP. Si tu fais partie de la seconde catégorie, ces astuces sont pour toi car OUI se faire chasser comme une star c’est possible !

Peaufine ta e-réputation

 

 

 

 

 

Être visible sur internet, c’est bien, yavoir bonne image, c’est mieux. Commence par te “googleliser” puis faire le ménage dans les résultats. Cela peut passer par la mise à jour voire la suppression de certains contenus « touchy » susceptibles de te porter préjudice.Il peut s’agir de certaines photos sur tes réseaux sociaux persos ne te rendant pas aussi professionnel que tu le prétends (tu sais de quoi on parle…). Sache-le, Facebook n’est plus vraiment ton ami pendant la recherche d’emploi. D’ailleurs, on t’explique même comme “cacher” ces photos, juste ici…

#TipsForAJob

À l’heure du tout connecté, il n’est pas rare d’être stalké sur les réseaux par vos futurs employeurs…

Comme vous, ils utilisent Facebook au quotidien et pourraient bien aller faire un tour sur votre profil pour voir à qui ils ont affaire ! ?…
Passez donc du mode public au privé pour vos publications ?

Enfin, pense à trier les CVs obsolètes encore en ligne, ton ancien skyblog (On en a tous eu ? ) ainsi que les autres sites désuets te concernant.

Pourquoi tout ce ménage virtuel ? Car les recruteurs vous “stalkeront” avant de vous contacter pour un entretien .

LinkedIn, le must absolu pour attirer les recruteurs

LinkedIn est le terrain de chasse favori des recruteurs (et on est plutôt bien placé pour le savoir). Avec plus des  millions d’inscrits au Maroc et ailleurs , ce réseau social est une vitrine professionnelle exceptionnelle.

Ainsi, plus les informations sur ton profil de candidat idéal seront nombreuses, à jour et attractives, plus tu augmenteras tes chances de te faire chasser… logique.

1# Adapte-toi à l’environnement que tu vises !

 

 

 

 

 

 

Si les recruteurs recherchent un profil de « Business Developer » en « SaaS », ils taperont forcément ces mots clés. Ainsi, tu dois optimiser au maximum ton référencement grâce au SEO pour que ton profil remonte plus facilement jusqu’à eux.

Comment ? En utilisant des termes techniques appropriés à l’environnement que tu vises. Premièrement, renseigne-toi sur le champs lexical à adopter !

Exemple : tu as effectué un stage en tant qu’Assistant(e) Communication et tu cherches à rejoindre un environnement plus digital et innovant ? Opte pour un l’intitulé « Digital Manager Junior », qui sera beaucoup plus adapté à l’environnement startup.

Idem avec un poste de Commercial : ce terme sera plus adapté en grands groupes, et Business Developer en startup.

Quant aux missions et descriptions de tes précédents postes, là aussi le champs lexical adapté sera de rigueur : termes techniques, logiciels maîtrisés (…)
Plus tu t’approches du vocabulaire des recruteurs, plus tu auras de chances de remonter dans leurs recherches.
(Petit plus : mets en avant tes résultats pour chaque mission réalisée !)

#2 Une description de ton domaine d’expertise ou du secteur d’activité recherché sera appréciée

 

 

 

 

 

Par exemple, « Business Developer Senior adresse C-levels pour vendre une solution SaaS » ou bien « Jeune diplômé(e) à la recherche d’un poste en CDI de Business Developer en SaaS » sont des descriptions précises qui donneront aux recruteurs une idée concrète de ce que tu recherches. L’avantage ? Ils verront ta description au premier coup d’oeil sur ton profil, ils sauront directement ce que tu recherches.

#3 Enfin, faire savoir aux recruteurs que tu es à l’écoute  !

Sur LinkedIn toujours, direction la section “Emploi” puis “Objectifs Professionnels” pour activer l’option “Faites savoir aux recruteurs que vous êtes réceptif”.

Ce paramètre essentiel pour être chassé car il permet de faire remonter ton profil dans la section “A l’écoute de nouvelles opportunités” qui est beaucoup plus filtrée que la section “candidat au total”…

Do you understand My friend ?! ?

Mais pour apparaître correctement dans cette section, tu dois également renseigner autant d’éléments que possible sur ta recherche.

Bon à savoir : activer cette option reste invisible sur ton profil public. Ainsi, tu peux activer cette option sans que ton employeur actuel n’en soit informé ;

  • Étape 1 :Développe, active et entretiens ton réseau

Notre réseau est souvent plus dense qu’on ne l’imagine. Avec le réseau école, les anciens collègues et managers et le perso… développer son réseau se fait naturellement en étant curieux(se), ouvert(e) et avenant(e).

Concrètement, cela passe évidemment par des ajouts de nouveaux contacts, que tu rencontres dans ta vie pro ou perso.

  • Étape 2 : il faudra l’entretenir

Pour cela, tu peux interagir avec les publications de ton réseau et demander régulièrement des nouvelles à tes anciens managers et collègues.

Enfin, déplace-toi ! La meilleure manière de #networker (comme on dit) est de rencontrer ton réseau pour de vrai. Alors ne rate pas nos prochains événements ?

Montre ton visage !

 

 

 

 

 

 

Sur tous les sites d’emploi où tu possèdes un profil, sur tes réseaux sociaux professionnels et sur ton CV, tu as tout à gagner à ajouter une photo (professionnelle, cela va de soi !). Le but étant d’allier professionnalisme et sympathie pour créer un lien plus humanisé et personnalisé entre toi et le recruteur, qui met un visage sur ton nom, ton profil et tes compétences.

Point important, la photo d’identité est à proscrire (sauf si tu postules à la douane… ). Au même titre que l’analyse du champs lexical du secteur que tu vises, il sera pertinent que tu t’adaptes à tes futurs recruteurs :). Exemple : tu cherches à rejoindre une startup, oublie la cravate. Pour autant, tu n’opteras pas non plus pour la photo avec un arrière plan à la plage… Dans les grandes lignes, une tenue soft et un sourire sont les bienvenus ! On oublie les objets et mises en scène pour se rendre original… et on privilégie les prises de vue rapprochées, pour plus de proximité*

Le chasseur chassé, à toi de contacter les recruteurs

Voilà, tu as maintenant toutes les cartes en main pour que ton téléphone se mette à sonner et qu’au bout du fil se trouve l’aventure dont tu rêves nuits et jours !

Et pour te féliciter d’avoir lu cet article jusqu’au bout (oui on est comme ça), voici un ultime conseil pour cartonner dans ta recherche de job idéal

  • Rejoins la communauté Sans Piston et invite ton réseau
  • Profite de nos opportunités exclusives , choisis la bourse qui colle parfaitement à ton profil et ton projet professionnel.

Laissez nous un commentaire